Ba60 H.K.B Pointe Sainte-Anne (AOK 1 KVA F)

En partant du Nord de l’Atlantikwall, la batterie de la Pointe Saint-Anne est la dernière de tout le dispositif. Au moment du débarquement du 6 juin 1944, cette position est inachevée et ne sera jamais terminée.

Casemate 669 vue de la mer (2004)

Historique de la position

Installée au moment de l’arrivée des allemands dans le Pays Basque, elle va être mise tardivement sous casemate la laissant inachevée au moment de la libération des Pyrénées-Atlantique. Elle devait être la soeur jumelle de la Ba31.

Description de la position

Située pour le point culminant de la Pointe Saint-Anne, la position balaye la mer jusqu’à l’Espagne et croise le tir avec la Ba59 d’Urrugne. Aujourd’hui, elle est très endommagée, plusieurs éléments étant tombés de la falaise. On retrouve au niveau de la mer une casemate 669 et deux canons.

Pointe Sainte-Anne vue de la mer (2004)

Déploiement opérationnel

La position est occupée par la 6/H.K.A.R. 1287

Structure de la position

Bâtie autour de six plateformes de tir supportant des pièces de 152mm K433 d’origine russe, elle va être mise sous casemate progressivement entre la fin 1943 et le début 1944. La position devra se contenter d’un poste de contrôle de tir non normalisé située en avancée au bord de la falaise.

Résumé des ouvrages

  • Un poste de direction de tir VF SK
  • 6 casemates 669 (2 non réalisées)
  • Wasser
  • Poste projecteur
  • Deux casemates VF

Plan

sans objet

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *