Epave du pétrolier Frisco (Estuaire de la Gironde)

Le sabordage des bateaux dans l’estuaire de la Gironde de Bordeaux à son embouchure avait été vécu comme un véritable drame et laissera le port de bordeaux encombré pendant plusieurs années. Aujourd’hui rares sont les épaves qui subsistent. A Gauriac, on peut encore voir l’épave du pétrolier italien Frisco.

Le site de Furt

Le site pétrolier de Furt s’est développé depuis 1889, où la société Fenaille et Despeaux exploite un dépôt d’essence et de mazout. L’établissement commence sa construction après l’autorisation délivrée par le préfet le 1er avril 1890. Se construisent cinq citernes de grande capacité, un appontement et des quais. Le site sera autonome jusqu’en 1921, effectuant à la fois le chargement, le déchargement et le stockage. Après cette date un second site est construit à la Roque de Thau par la société qui s’appelle désormais La Pétroléenne. Le carburant est acheminé à Furt par une canalisation sous-terraine. L’activité du site pétrolier sera un enjeu important pour l’armée allemande qui exploitera ses ressources.

Photo aérienne du dépôt en 1934 (Source Geoportail)

Le sabordage du Frisco

En août 1944, le pétrolier Frisco, long de 117m, arrive au large de Furt pour se ravitailler. Mais dans la nuit, les FFI prennent sans difficulté l’équipage du navire. Les marins sont envoyés dans la commune de Comps où les FFI vont les retenir sous bonne garde.

Les allemands quittent progressivement toutes leurs positions dans les terres mais tiennent encore l’estuaire. Le soir, un contre-torpilleur se porte à la hauteur du pétrolier. Il débarque une équipe sur le pétrolier qui y dépose des mines. Le Frisco sera coulé pour empêcher les résistants d’accéder à l’appontage.

En 1944, le site sera copieusement bombardé par les alliés. Le site ne reprendra jamais son activité.

Bibliographie :

France 3 : L’épave du Frisco relâche-t-elle des hydrocarbures ? https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/epave-du-frisco-relache-t-elle-hydrocarbures-maire-gauriac-s-inquiete-1856644.html

You may also like...

2 Responses

  1. 24 mai 2021
  2. 24 mai 2021

    […] cargos-pétroliers comme le Frisco, qui git aujourd’hui au large de Furt à Gauriac, ravitaillent les citernes qui seront […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *