SA21 La Jonchère – Station Radar Amöbe (AOK 1 KVA D)

Au milieu d’une région riche en Mégalithes, les allemands ont établi à partir de 1942 une grande station de radiodétection répartie sur deux sites.

Historique de la position

Les allemands investissent les lieux le 27 novembre 1941 et après la réalisation des études débutent les travaux le 10 avril 1942.

En août 1944, alors que les forces alliées progressent, la station est évacuée.

Description de la position

Située sur deux buttes distantes de 3km, la station profite d’une élévation au dessus du niveau de la mer pour gagner en efficacité. A l’image des autres stations radar du même type, elle est composée d’un premier maillon composé d’un radar Mammut FuMG 52 (25x30m) de longue portée installé sur un regelbau L485B situé sur la SA21/36 et de deux radar Würzburg Reise FuMG65 localisés sur la SA21/38. Les deux zones sont déparées par le ruisseau de Troussepoil.

SA21/36

Déploiement opérationnel

Deux positions identifies sur la nomenclature regroupent chacune différents bâtiments Un compagnie de 229 est affectée à la station radar. La SA21/36 est une petite position avec une petite garnison de 23 hommes, le reste étant affecté à la SA21/38. Elles étaient entourées de barbelés, mines et lance-flamme.

SA21/36 Amobe – Pey de Fontaine

  • 2 x L409A avec canon de 2cm Flak30
  • 1 x H622 pour deux groupes de combat
  • 1x L485B avec radar « Mammut » FuMG 52

SA21/38 Amobe – Moulin de la Garde

  • 2 x V229 pour radar
  • 1 x L479 Anton
  • 5 x Abris passif
  • 1 x H622 pour deux groupes de combat
  • 1 central téléphonique
  • 2 x L409A avec canon de 2cm Flak30

La position aujourd’hui

Les deux sites sont accessibles même si du printemps à l’automne une bonne partie des ouvrages est noyé dans la végétation. A Pey de Fontaine, le L485 et le H622 sont accessible très facilement. Au moulin de la garde, le L479 est accessible ainsi que les V229 et deux bâtiments dont le central

Les sites ne sont pas clairement fléchés mais apparaissent sur les cartes IGN 25000.

Bibliographie

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *