Gi308 Soulac Nord Nimptsch (AOK1 KVA E1)

Etablie en suivant de la gi308a qu’elle jouxte, la gi308 a pour objectif de contrôler le mur antichar qui est construit au début du front de mer au nord en suivant des défenses de plages construites entre 1892 et 1938 par le Port autonome de Bordeaux.

Vu en 2014. Tous les vestiges ont disparu

Historique de la position

La gi308 bien que dotées de moins de blocs que la gi308a attenante comprend une garnison affectée plus importante qui comptera en décembre 1943 70 hommes.

Description de la position

Attachée au mur anti-char qui empêche de pénétrer dans la ville de Soulac, elle s’articule autour d’un 506d équipé par un canon PAK de 47mm Skota.

Déploiement opérationnel

Cette position permet de prendre en enfilade le mut anti-char et d’en assurer la surveillance, un tobrouk VF58c assure l’arrière du 506d.

Résumé des ouvrages

  • Regelbau 506d (canon 4,7cm PAK Skoda + poste mitrailleuse)
  • un tobrouk VF58c
  • un poste projecteur
  • Deux postes mitrailleuse le long du mur anti-char

Plan

Plan issu du rapport Pinczon du Sel (1947, SHD). la gi308 se situe le long du mur antichar

Aujourd’hui

Il ne reste plus aucun ouvrage visibles ayant été majoritairement détruit lors de l’extension des constructions sur le front de mer. Le mur antichar fut détruit très rapidement après guerre.

Notes

(1) Effectifs de la pointe de Grave, ROYAN – POINTE DE GRAVE Poches de l’Atlantique, page 30

Bibliographie

Royan-Pointe de Grave, Poches de l’Atlantique, Alain Chazette & Fabien Reberac, 2005

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *